Ce soir je vous dévoile le haut... et le bas !

« Les danseuses sont nues par en bas et les honnêtes femmes par en haut. C'est à ça qu'on les distingue ». Alphonse Karr

 

Ce soir j’avais envie de vous surprendre…

 

De vous montrer sous des facettes que vous ne connaissez pas encore de moi.

De vous dévoiler le haut et le bas.

Ou plutôt mes hauts et mes bas.

 

Commençons par le haut, parce qu’après tout, je suis une femme honnête, en référence à la citation ci-dessus  :-)

UP UP UP

 

Parfois, il y a des jours où tout va bien.

Je me lève avec une pêche d’enfer et une confiance à toute épreuve.

En général, il faut soleil et de beaux moments m’attendent.

Comme le 14 février dernier où j’ai créé ma propre société : UP UP UP

C’est le film « UP » qui m’a donné l’idée. M’envoler vers le ciel, toujours un peu plus haut pour réaliser mes rêves, professionnels et personnels.

J’ai réalisé que je n’avais pas intitulé ma société UUUUUUUPPPPPPP mais bien UP UP UP, comme si je me disais de faire des petits pas pour avancer un pas à la fois, comme disait Gandhi.

 

Les Biches

 

D’autre fois, la vie nous fait des signes. Elle nous envoie des personnes sur notre chemin et avec elles nous créons, nous inventons, nous rêvons. Cela a été le cas lorsque j’ai rencontré les Biches, deux femmes culottées et pleines d’idées qui voulaient créer de nouveaux évènements pour l’épanouissement des femmes. Vanessa et Tracey m’ont fait l’honneur d’être la marraine de leur association et j’aurai le grand plaisir d’ouvrir les festivités avec elle, le 8 mars pour la soirée de lancement. Révélez la Biche qui est en vous ! c’est dont ce je parlerai ce soir-là avec légèreté, humour et bienveillance. Alors si vous sentez l’appel de la forêt de la féminité et du plaisir d’être entre nous, vite rejoignez nous !

 

Vidéos, webinaire et autres joies technologiques

 

Et puis il y a des jours où rien ne va.

En général, le ciel est gris, il pleut et il fait froid.

C’est arrivé quelques fois ces temps-ci, n’est-ce pas ?

En moi alors tout se ferme, se complique, se crispe.

 

Je voudrais rester détendue et confiante, patiente et souriante mais la peur, la colère et la tristesse en décident autrement. Elles prennent les commandes et me font douter. Pire, elles me donnent envie d’abandonner.

Cela m’est encore arrivé la semaine dernière. J’ai sérieusement pensé à aller postuler comme vendeuse dans une grande surface et arrêter de croire que je pourrais parvenir à gérer une entreprise, une maison, un couple, une famille et être heureuse en prime. Non, mais pour qui tu te prends ? Une petite voix terrible en moi me juge et me sanctionne. Culpabilité quand tu nous tiens.

 

Faut dire aussi que je m’étais lancée dans la folle aventure d’un deuxième webinaire, suivi de la mise en ligne de 10 vidéos sexos via un outil informatique hébergé aux USA.

Evidemment, au moment où je croyais avoir tout maîtrisé et que je contrôlais les évènements, tout foira. La vidéo en direct coupa deux fois laissant les spectateurs du webinaire pantois derrière l’écran noir de leur ordinateur. Et cerise sur le gâteau : deux jours plus tard, l’hébergeur des vidéos ferma mon compte du jour au lendemain quasi sans explications. Mes belles vidéos étaient donc rendues inaccessibles pour une durée indéterminée.

 

Impuissante, je pleurai lorsque j’appelai ma webmaster qui ne se laissa pas abattre elle et, à force d’arguments dans un anglais impeccable, vainquit les âpres américains. Pendant tous ces jours où mon compte était fermé, j’ai tout imaginé. Que j’étais censurée parce que je parlais de fellation, de sexe et de jouissance. Que j’allais être dénoncée au FBI et à Donald Trump. Mail il n’en était rien… c’était un problème bien plus terre à terre et matériel que cela .. et il a été résolu hier soir ! Mes vidéos sont donc à nouveau accessibles, au cas où cela vous intéresserait …

Me voilà donc nue devant vous, fragile et vulnérable. Forte et digne aussi.

Mais oups ! le temps file, il faut que je me rhabille vite pour préparer la suite : Le première webinaire YEAAAh pour les ados le 20 mars (et oui je persiste et signe avec les webinaires) et la première Journée de l’Amour le 22 avril sans oublier … ma fête de 1 an, le 1er mai prochain.

 

Entretemps, il y aura encore des jours bleus et des jours gris, des jours avec et des jours sans mais ce que je sais c’est que je continuerai à boire du thé et vous écrire des newsletters pleines d’amour.

A tout bientôt donc !

 

« Ce que vous décidez de ne pas faire est tout aussi important que ce que vous décidez de faire » Steve Jobs

 

Avec toute mon affection pour vos hauts et vos bas,

 

Julie

Écrire commentaire

Commentaires : 0